• L'enfant qui voulait être un ours de Jannick Astrup (2002)

    Durée : 1h 18

    Disponible en dvd.

     

    Note : 16/20

     

     L'enfant qui voulait être un ours est un dessin animé franco-danois sorti en 2002. Il est réalisé par le danois Jannick Astrup connu surtout dans son pays pour ses courts métrages de début de carrière et plus tard ses films d'animation pour les jeunes enfants. Sur ce film , l'équipe technique fut divisée en deux parties. Les premières étapes telles que la création graphique au crayon et aquarelle puis ensuite l'animation furent faîtes au Danemark tandis que les effets spéciaux et la musique ont été réalisé en France. Le principale producteur Didier Brunner a financé d'autres films d'animation très originaux comme le célèbre Kirikou et la sorcière ou encore les Triplettes de Belleville.

    Un enfant est né chez un couple d'inuit, un petit garçon alors qu'un couple d'ours blancs attend au même moment l'arrivée très prochaine d'un petit. Mais lorsqu'ils jouent tranquillement, ils sont attaqués par des loups, ils vont réussir à les semer mais la femelle mettra bas juste après et à cause de cette poursuite son petit est mort né. La femelle ours étant dévastée d'avoir perdu son petit se laisse mourir sur la banquise et pleure. Les parents du petit inuit entendant ses cris décident d’appeler l'enfant petit ours. Quelques temps plus tard lorsque l'homme part à la chasse, la femme s'absente un moment et l'ours mâle décide de voler l'enfant humain pour le ramener à sa femelle ours. D'abord n'en voulant pas elle va très vite s'attacher à lui et s'en occuper, avec l'aide d'un corbeau, tandis que le père inuit traque les ours sans arrêt dans les montagnes dans le but de retrouver son fils. Il finit bien sur par retrouver la femelle qui n'aura jamais eu le courage de rendre leur enfant à ce couple d'humain et elle en paya le prix de sa vie, son père le chasseur tuant sa mère ours pour récupérer son enfant devenant bien plus grand. Cet enfant sauvage particulièrement malheureux dans ce monde des humains, ne cherchera qu'a retourner auprès des ours en en devenant un réellement avec l'aide des esprits de la montagne.

    C'est ici un conte magnifique que j'ai découvert très jeune, ayant eu la chance de voir ce film au cinéma à sa sortie je m'y suis replongé quelques années plus tard avec le dvd mais ce n'est que 10 ans plus tard en le regardant à nouveau avec plaisir que je me décida à écrire un article dessus. Ce film d'animation pour lequel j'ai grand enthousiasme à vous parler est bien sur d'un style a part, venant d'une toute autre culture que celles dont on a l'habitude. Ce conte sur les inuits par sa simplicité et sa fraîcheur nous embarque dans un autre monde ou l'amour des parents pour leur enfant est montré comme une chose sans limites. Cette histoire est magique, car il y a ce mélange entre humains et animaux qui face à la difficulté de cette nature semblent complètement égaux. On découvre aussi des croyances nouvelles, avec les esprits capricieux de la montagne qui exaucent notre souhait si on a réussi les 3 épreuves. La vie chez les ours très fidèle à la réalité tout comme la représentation de celle des inuits, vivant tellement dans une nature extrême qu'ils ne s'intéressent pas aux choses futiles, il y a cette vision de survie de tous les jours dans un milieu naturel comme l'arctique bien qu'on ne sache pas vraiment ou ils se trouvent. Le scénario s'imprégnant du coté réaliste de leurs vies nous fait aussitôt partir dans le rêve, avec cet enfant élevé chez les ours. Si je dois vous parler d'une chose aussi c'est bien de l'aspect graphique de ce film, un genre simple mais qui nous fait complètement rentrer dans l'univers, les paysages sont tout simplement magnifiques. Je sais que ça ne sera pas le genre de tout le monde mais moi le genre crayon et aquarelle j'accroche complètement, ca me fait penser à l'originalité dans la manière de faire de kirikou et la sorcière qui pour moi ressemble sur plusieurs points à l'enfant qui voulait être un ours. Ces paysages couleur pastel, avec ces dégradés de couleurs, et la maîtrise complète pour dessiner des ours ou personnages nous font très vite nous habituer à ce style originale de dessin assez enfantin. Je trouve que cela va parfaitement avec l'univers du dessin animé. Un autre point très étudié est la musique composée par Bruno Coulais, qui a notamment fait les musiques du film d'animation Coraline. Il a su complètement faire des musiques collant aux images, aux scènes, mélange de musique de style Inuit, avec un coté moderne. On trouve des percussions avec des galets, des instruments à vent en tout genre, des guitares en tant qu'accompagnement, c'est un mélange de sonorités qui nous projettent dans ce monde de glace si vaste. On trouve plusieurs voix sur cette bande originale tout d'abord celle d'un jeune garçon à la voix très aigu et des voix de femmes ou d'hommes qui reviennent sur plusieurs musiques, ils chantent en Français ou dans des langues un peu inventées s'inspirant de ces pays du grand nord. La dernière chose dont je souhaite parler ici sont les doublages, le doublage Français étant l'original, j'aime toutes les voix sauf celle du corbeau qui est déjà le personnage qui parle le plus, mais sa voix est si agaçante par moment qu'elle gâche l'ambiance de ce beau conte venu d'ailleurs. C'est bien le seul point négatif que je trouve à ce film en plus de ne pas trop me placer par rapport à l'age de petit ours qui grandit vraiment très vite, mais cela n'est qu'un détail.

    Je vous conseille donc vraiment ce très beau dessin animé, d'un univers particulier et si a part qu'il vous transportera. La musique, les paysages, les personnages, l'histoire donnent une certaine magie à ce dessin animé visant un public d'enfant, mais qui je trouve par quelques dessins ou situations, montre un cinéma enfantin plus mature que celui auquel l'on est habitué.


    L'enfant qui voulait être un ours de Jannick Astrup (2002)

    L'enfant qui voulait être un ours de Jannick Astrup (2002)

    L'enfant qui voulait être un ours de Jannick Astrup (2002)

     

    Et voici la musique du début de l'enfant qui voulait être un ours portant le même nom que le film, très jolie musique qui arrive à me transporter dans ce royaume des glaces.

     


    « Fantômes en fête de Richard Donner (1988)Bonjour à tous ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Bibouu
    Samedi 14 Janvier 2012 à 16:12

     Bruno Coulais... Coraline ... <3

    Le style graphique à l'air superbe c'est clair.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :