•  Durée : 1h 37

    Disponible en bluray et dvd.

    Le loup-garou de Londres de John Landis (1981)

     

    Note : 18/20

     

    Comme prévu dans l'article précédent je m'attaque aujourd'hui à un autre thème de l'épouvante, tout aussi connu que le vampire, le loup garou aussi appelé le lycan est un mythe qui a sus marqué les esprits. Même si beaucoup de films sur cette créature sont des coups de cœur comme le récent wolfman, la compagnie des loups ou bien le classique hurlement, ma préférence se tourne vers le loup garou de Londres sorti en 1981 et réalisé par John Landis. Il reste encore à ce jour mon film culte sur ces charmantes bébêtes. Le rôle principal de David Kessler revient au jeune homme du même prénom David Naughton, il joua dans pas mal de films ou séries à petit budget pour la télé ou le cinéma sans jamais rencontrer vraiment un grand succès. Il s'essaya même à la chanson en enregistrant le générique du sitcom makin'It portant le même nom qui sorti dans les années 70. C'est Griffin Dunne qui tient le rôle de son meilleur ami Jack Goodman de moins en moins en forme dans le film.  Il est acteur et réalisateur dans la vrai vie, quand à la jolie infirmière Alex Price elle est jouée par Jenny Agutter connue pour son rôle dans l'age de cristal.

     

    Nous suivons 2 américains, deux jeunes hommes venus visiter l’Angleterre et qui dès le départ du film se retrouvent dans les campagnes profondes du pays, la lande. Lorsque la nuit tombe ils se dirigent vers un petit village et plus particulièrement dans un bar pour s'y restaurer, mais c'est sans compter sur le mauvais accueils que leur font les gens du village. Après avoir poser une question en tentant de blaguer sur ce que signifiait le pentacle et les autres symboles présents dans le pub ils se font violemment jeter dehors tout en recevant certains conseils, comme celui de rester sur la route et de ne pas s'enfoncer plus dans la lande. En partant surpris par ce qui vient de se passer ils décident de marcher jusqu'au village prochain, et c'est quand des cris se font entendre qu'ils se rendent compte qu'ils ne sont plus sur les routes, qu'il fait nuit noir, qu'il pleut et que quelque chose se rapproche de plus en plus d'eux. Durant l'attaque Jack est tué et David blessé s’évanouit puis se réveille à l’hôpital de Londres quelques jours plus tard. Lors de sa convalescence à l’hôpital, David fait de plus en plus de cauchemars étranges, perd l'appétit et finit même par avoir des visions de son ami Jack décédé, il se rapproche aussi de plus en plus de l'infirmière Alex. Elle décide de l'héberger chez elle, et ils tombent amoureux, cependant, David est de moins en moins normal et lors de la pleine lune il subit sa première transformation.

     

    J'ai tellement aimé être dépaysé, avec ce film qui nous fait découvrir l'Angleterre des années 80, la campagne anglaise avec la lande puis l'inverse avec Londres, la capitale. C'est une visite presque entière de l’Angleterre car l'on peut voir la créature dans 2 éléments bien distincts. 2 ambiances totalement différentes où l'on constate que la manière dont les gens voient ce genre de mythes ainsi que leur façon de vivre varient complètement. Beaucoup de croyances et superstitions dans la campagne, alors qu'en ville c'est la panique avec les médias. Je trouve que ce film s'impose vraiment avec son scénario face à d'autres films de loup garou. Une histoire très bien construite en plusieurs étapes, lorsque l'on arrive à Londres on peut dire que le film commence réellement et c'est dès le début de cette partie que l'on comprend l'inévitable, David devient un loup garou suite à l'attaque ou il a été blessé et a perdu son ami. Cette scène violente d'ailleurs m'a traumatisé il y a environ 10 ans de cela. C'est comme une sorte de longue introduction au film ou on est pas préparer à voir déjà un des personnages principaux très attachant, se faire tuer dans ce genre de conditions. Ça a été jusqu'à me faire pleurer et me traumatiser assez pour que je ne puisse regarder cette scène durant plusieurs années après, je vous rassure je suis guéris maintenant ! Et c'est à l’hôpital qu'il rencontrera l'amour avec l'infirmière Alex, en se rapprochant d'elle de plus en plus grâce à sa fragilité et sa vulnérabilité, qui sera la seule personne au final assez forte pour le sauver. Une histoire d'amour avant tout, mais aussi avec une bonne dose de gore, car comment croire un fantôme et encore plus le fantôme de son meilleur ami qui vient de se faire tuer et qui lui dit de se suicider, sans penser que l'on a des visions face au traumatisme. Et c'est dans ce film que l'on trouve pour moi une des plus belles transformations en loup garou, on a du mal à croire que ça soit fait sans images de synthèses car elle est longue, réaliste et on s'attarde sur chaque petits détails du corps entrain de muter. On peut dire respect au maquilleur Rick Baker très connu dans son domaine qui travaillera aussi sur des films comme le grinch ou men in black. Il s'occupera aussi bien des maquillages de victimes, qui sont après une attaque tous en charpie que celui du loup garou lui même. C'est d'ailleurs lui le spécialiste des maquillages de loup garou dans le cinéma, car il a travaillé sur hurlements, wolf et wolfman, 4 films sur un même style, on comprend ses goûts pour le fantastique et encore plus cette bête poilue. Un scénario mêlant encore parfaitement humour et horreur, avec des personnages très attachants. Une enquête du docteur sur cette affaire qui comporte de nombreux éléments tout sauf éclaircis, une des scènes les plus drôles étant lorsqu'il se réveille nue dans un zoo et dans l'enclos des loups après une nuit de pleine lune. Autre point important le respect du mythe des loups garous, avec les balles d'argents, la transformation les soirs de pleines lunes, une créature féroce mi hommes mi loups la nuit et qui ne se rappelle de rien à son réveils en humain. Seul point négatif la fin de ce film que je trouve toujours trop courte bien qu'il soit génial, suite à une grosse scène d'actions on a du mal a accepter un final si rapide. Pour la bande originale, c'est un parfait équilibre entre score et soundtrack, elle est composée par Elmer Bernstein pour les chansons du films et toute la soundtrack a été choisis selon le titre des chansons, le but étant que dans chaque noms de musiques il y est le mot moon pour rester en accord avec le thème du film, c'est une idée sympa et originale. Et ici j'ai eu la chance de tomber que sur des musiques que j'adore personnellement.

     

    Ce film classique du fantastique et de l'horreur est encore l'un des meilleurs films de loups garous pour moi à ce jour et n'a jamais été vraiment égalé, car c'est un tout quasiment parfait que nous propose John Landis, avec un scénario assez simple mais très bien mis en scène, que nous faut-il de plus que des sentiments et du gore après tout ? Si vous êtes amateur de monstres légendaires tel que le loup garou, d'ambiance à l'anglaise ce film vous plaira forcément, je vous le conseils même en tant que découverte car c'est un mélange équilibré de modernité et mythe.


    Le loup-garou de Londres de John Landis (1981)

    Le loup-garou de Londres de John Landis (1981)

    Le loup-garou de Londres de John Landis (1981)

     

    Et voici une des chansons de la soundtrack du loup garou de Londres avec la chanson Blue Moon de Bobby Vinton qui va complétement avec l'ambiance du film !

     



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique